Comment intégrer une bonne école d'ingénieurs après un DUT ?

Comment intégrer une bonne école d'ingénieurs après un DUT ?

Les grandes écoles d’ingénieurs commencent de plus en plus à s’intéresser aux profils issus d’autres formations que la prestigieuse classe préparatoire aux grandes écoles. De nombreuses passerelles permettent aujourd’hui aux étudiants impliqués et motivés, qui ont fait un DUT, une licence ou un BTS d’atteindre leurs objectifs.

Après avoir obtenu mon baccalauréat scientifique en 2018, deux choix s’offraient à moi pour entrer en école d’ingénieurs :

  • La voie royale, deux années de prépas scientifiques très intensives et théoriques, avec une bonne chance d’accéder à une bonne école.
  • Le diplôme universitaire de technologie (DUT), plus proche de ma passion pour les technologies et davantage pluridisciplinaire, mais avec très peu d’admissions dans la plupart des formations ingénieurs.

Au vu du titre de l’article, vous avez sûrement deviné mon choix. Un choix que je ne regrette pas, car j’intègre l’ENSEIRB-MATMECA de l’Institut Polytechnique de Bordeaux pour la rentrée scolaire septembre 2020, à l’issue de mes deux années de DUT informatique à l’IUT de Villetaneuse. Mon expérience personnelle ainsi que celles de mes camarades me confèrent le pouvoir de divulguer les mystérieux secrets qui se cachent derrière les admissions parallèles. Même si je m’adresse ici principalement aux futurs diplômés de DUT Informatique, je pense que ces conseils peuvent s’appliquer aux personnes issues d’autres formations scientifique qui souhaitent effectuer des admissions parallèles. Cet article n’est pas le guide “ULTIME”, mais tout simplement ma vision des choses.

Quelle école choisir ?

Les Universités de technologies (3UT), le groupe des Institut National des sciences appliquées (INSA), le groupe INP, le réseau Polytech ou encore les écoles de l’Institut Mines-Télécom (IMT). Voici un exemple des nombreuses prestigieuses écoles qui ouvrent leurs portes aux étudiants sortant de DUT.

Votre choix dépendra des spécialités proposées dans les différentes écoles et de leurs critères d’admission. Certains établissements prennent les DUT uniquement en apprentissage où ne prennent tout simplement pas de DUT, dans ce cas, si l’école vous intéresse vraiment, il est important de ne pas se censurer et de contacter directement le responsable de la formation afin d’exprimer vos plus vives motivations.

Certaines écoles ont un nombre de places reversées aux DUT. Il faut noter qu’avec un diplôme “technique” vous aurez beaucoup plus de chances d’intégrer une formation ingénieur en alternance qu’une formation “classique”, une bonne solution pour gagner en expérience et en argent 🤑.

Pour vos recherches, je vous recommande de demander directement conseil à vos professeurs et vos responsables de formation, de participer à des forums d’orientation et de faire des recherches sur Internet, notamment sur le site de L’Etudiant et son classement des écoles d’ingénieurs qui permet de filtrer les établissements selon plusieurs critères. Sur les fiches des écoles vous pourrez voir les critères de “Nombre d’intégrés issus de DUT” et d’”Ouverture à de nouveaux publics” qui pourront en dire long sur vos chances d’admission.

Le dossier idéal

Maintenant que vous avez trouvé l’école qui vous correspond, il vous faut maximiser vos chances d’être le candidat idéal en constituant un dossier atypique et solide.

Résultats scolaires

Avant de s’intéresser à qui vous êtes, la plupart des écoles regarderont vos notes qui en diront déjà beaucoup sur votre personnalité. Les grands établissements sont à la recherche de l’excellence académique, être le plus excellent possible augmente considérablement vos chances d’admission, même si bien évidemment, les notes ne font pas tout.

Même si les écoles regarderont principalement les notes en mathématiques, en anglais et celles relatives à vos enseignements de spécialité, il est important d’avoir un bon équilibre de résultats entre toutes les matières, même celles qui vous semble les moins importantes. Ce sont souvent ces matières qui permettent aux recruteurs de faire la différence entre les dossiers. Les établissements accordent beaucoup d’importance à la culture générale et aux “soft skills” (les compétences sociales, humaines, éthiques, à l’inverse des “hard skills” qui sont les compétences purement techniques).

Pour finir, le classement au sein de votre promotion (qui n’est pas déterminant) en dira beaucoup sur votre capacité à être admis dans l’école de votre choix. Un classement qui aura d’autant plus d’importance dans les petites promotions.

J’estime qu’il faut être dans les 10 % de la tête de promotion pour avoir une bonne école.

Motivation et projet professionnel

On ne devient pas ingénieur pour le titre ou pour s’enrichir ! Un ingénieur est un professionnel qui conçoit des produits ou des services dans le but de résoudre un problème complexe. Il est important de déterminer vos objectifs en tant qu’ingénieur, afin de montrer à l’école que vous accomplirez de grandes choses avec votre diplôme. On peut donc se poser 3 questions :

  • Qu’est-ce qui me motive à devenir ingénieur ?

  • Quels seront mes projets une fois ingénieur ?

  • En quoi l’école que j’ai choisie peut m’aider à atteindre cet objectif ?

Une fois vos buts fixés, il faudra les intégrer à votre lettre de motivation (demandé par la quasi-totalité des écoles). Vos profs de communication seront là pour vous guider lors de sa rédaction.

Certains établissements demandent à leurs candidats des lettres de motivations manuscrites.

Curriculum vitae

Chaque année des centaines d’étudiants préparent le même diplôme que vous, il est donc primordial de sortir du lot et de ne pas être un simple clone. Demandé par une grande partie des écoles, le CV permet de voir votre parcours académique et professionnel, vos compétences et vos projets. Se démarquer par rapport à vos camarades sur un CV demande beaucoup d’investissement personnel :

  • Approfondir et pousser plus loin les sujets traités en cours (qui sont en général traité en surface), afin d’ajouter une plus-value à votre dossier, par rapport à la plupart de vos camarades.
  • Se lancer dans des projets personnels (en plus des projets scolaires) en lien avec votre projet professionnel.
  • Trouver une alternance, des stages ou des jobs en lien avec votre projet professionnel.
  • Les activités extra-scolaires sont importantes à ajouter, car elle montrent votre potentiel à vous investir dans la vie associative des écoles qui est souvent assez développée.

Une expérience professionnelle réalisée dans un laboratoire ou une entreprise affiliée à l’école que vous souhaitez peut apporter beaucoup de valeur à votre dossier.

Lettre de recommandation

Demandé par certaines écoles, il est important de munir votre dossier d’une lettre de recommandation (celle d’un professeur ou d’un tuteur de stage par exemple). Pour les DUT Informatique, il y a un avis de poursuites d’études qui fait office de lettre de recommandation.

Bien se préparer

Comme dit précédemment vous serez généralement présélectionnés par les écoles par rapport à votre dossier qui contiendra généralement les relevés de notes du Baccalauréat, les relevés de notes de vos 3 derniers semestres dans l’enseignement supérieur, une lettre de motivation, un CV et des pièces d’identité. Il y a très peu de place et vous serez souvent en concurrence avec toutes les licences et les IUT de France.

Après la présélection, les admissions parallèles se font souvent par entretien de motivation, où vous devrez exprimer votre volonté à intégrer l’école et votre aptitude à pouvoir réussir. Certaines écoles font des tests de personnalité ou des tests académiques pendant l’entretien. L’entretien est décisif, il est donc important de bien se préparer et de faire des simulations. Pour savoir à quoi vous attendre, n’hésitez pas à contacter les étudiants qui sont passés par là avant vous.

Les épreuves écrites sont assez rares pour les admissions parallèles, les 3UT demandent par exemple une rédaction pendant l’entretien.

Les alternatives en cas d’échec

J’espère que vous n’aurez pas à lire ce passage, mais si vous n’avez pas réussi à obtenir l’école de vos rêves, ne désespérez pas, car il vous sera quand même possible d’intégrer votre école d’ingénieur :

  • Les DUT ont souvent des passerelles vers une 3e année de licence classique, il est donc possible d’intégrer une école après une L3, sur dossier comme pour les DUT ou par concours (concours CASTing, le concours Pass’Ingénieur ou encore le concours GEI-UNIV).

  • Les prépas ATS (adaptation technicien supérieur) préparent en 1 an les titulaires de BTS, BTSA ou DUT scientifiques à intégrer une école d’ingénieurs via le concours ENSEA ou sur dossier.

On arrive enfin à la fin de cet article qui sera peut-être bientôt obsolète avec la transformation du DUT en BUT, mais comme dit précédemment cet article peut s’appliquer à tout étudiant souhaitant intégrer une formation en admission parallèle. Finalement, n’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions ou si vous souhaitez compléter cet article.

Je vous souhaite des années à venir florissante de promesses et de succès 💖.

Comments

Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×